Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PHILOSOPHIES

PHILOSOPHIES

Aliments pour une réflexion philosophique


DE PETITES DOSES DE PIKETTY EMPECHENT LES CRISES DE GATTAZ par Timiota

Publié par medomai sur 5 Juin 2014, 21:48pm

Catégories : #ANTICIPATION, #INEGALITES, #TIMIOTA, #JORION, #EVOLUTION, #INJUSTICE, #MATHEMATIQUES, #ECONOMIE

DE PETITES DOSES DE PIKETTY EMPECHENT LES CRISES DE GATTAZ par Timiota

Par kdrlmnd sur Tumblr.

 

 

Ce pourrait-il que l'économétrie devienne une science esthétique ? L'article de "Timiota" (voir ci-dessous), tiré du site de M. Jorion, en donne un exemple étonnant et étrange.

 

Chaque système de vidéographe montre, avec 4 types de configuration de la "redistribution", l'évolution de la répartition des richesses de N=3600 acteurs sur J=35000 jours, soit environ 95 années.

 

La redistribution - lorsqu'elle existe - se trouve ici réduite à un coefficient S_i=K_i/(K_i+Kmoyen) affectant les individus de l'ensemble N, et susceptible de "biaiser la probabilité de gain des plus riches" et inversement d'augmenter celle des plus pauvres.

 

On a donc sur l'écran quatre graphes fonction du temps : fortune des N individus en valeur numérique en haut à gauche / idem à droite en histogramme / coefficient de gini en bas à gauche / idem à droite histogramme fortune cumulée en fonction du temps.

 

Le résultat est d'une étrange beauté, qui n'est pas sans évoquer ici le film d'un décollage de fusée, ailleurs la retombée d'un nuage de poussière, là le passage d'une comète, etc... Le plus fascinant et le plus glaçant à mon goût des quatre vidéographes est le dernier.

 

La "volatilisation" de la civilisation à laquelle on assiste, par passage radical à la limite des inégalités, n'a toutefois de sens que dans un monde où extraction et circulation des richesses n'auraient plus lieu que dans une direction (verticale), tout en supposant aussi la possibilité d'une extraction indéfiniment possible de valeur depuis l'environnement (on fait abstraction de l'épuisement de l'environnement). Cela revient à dire que les individus "collés" à l'axe des abscisses n'auraient aucun moyen de s'en sortir en prenant de l'indépendance vis-à-vis du système et par leur propre travail. Et cela ne peut advenir qu'en un espace où les majorités humaines n'auraient plus de prise sur rien, et où l'on attendrait le degré zéro de l'organisation en même temps qu'une saturation de la paralysie, bref le terme de l'entropie pour le système politique.

 

Mais comme toujours en mathématique, le "passage à la limite" et les "conjectures", restent intellectuellement stimulantes pour l'esprit...

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents