Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PHILOSOPHIES

PHILOSOPHIES

Aliments pour une réflexion philosophique


LA POLITIQUE DU PORTEFEUILLE

Publié par medomai sur 29 Mars 2015, 11:30am

Catégories : #ÉCONOMIE, #PORTEFEUILLE, #DÉCLARATION DE BERNE, #CONSOMMATION, #ACHAT, #ANTICIPATION, #DÉMOCRATIE, #FRALIB, #FRANCE

animographe : dailycube @ tumblr

animographe : dailycube @ tumblr

Acheter c'est acquérir un droit sur quelque chose à un certain prix. Mais avant d'acheter, ne faut-il considérer que la chose et son prix ?

 

Cela suffit aux yeux de la loi *. Cela suffira probablement de moins en moins à ceux du public.

 

En cette période post-électorale, il n'est pas tout à fait absurde de dire qu'un achat est un vote invisible.

 

La démocratie du portefeuille s'exerce tous les jours, en faveur d'une certaine manière d'utiliser des ressources, de produire ou répartir des valeurs. Elle n'utilise pas de bulletin. Elle utilise sa carte bleue.

 

Et il va de soi que l'information honnête et détaillée du public est cruciale.

 

Or, à terme -un terme parfois très court lorsqu'on en arrive au boycott-, ce vote devient un vote réel, puisque l'environnement dans lequel vivent les hommes est en profondeur déterminé par la "politique invisible" de nos achats.

 

Qu'on ne s'y méprenne pas : cette politique-là est moins bavarde, elle ne lance pas de grands projets en roulant du tambour. Et cependant, elle est au coeur du système : c'est le petit levier dans la cabine de pilotage qui commande l'énorme masse en vol.

 

Dans son incroyable ignorance d'elle-même, elle constitue le vrai pouvoir démocratique dans les sociétés de marché.

 

Pour l'instant elle se concentre sur des sujets d'écologie et de comportement responsable envers les producteurs d'autres pays.

 

Il serait étonnant qu'elle ne devienne pas de plus en plus un point de focalisation pour les pays développés, endettés et en crise.

 

 * Note : Code civil, Livre III (des différentes manières dont on acquière la propriété, titre IV (de la vente), chapitre Ier (de la nature et de la forme de la vente) : article 1583 créé par la loi du 6 mars 1804 promulguée le 16 mars 1804 : "Elle (il s'agit de la vente) est parfaite entre les parties, et la propriété est acquise de droit à l'acheteur à l'égard du vendeur, dès qu'on est convenu de la chose et du prix, quoique la chose n'ait pas encore été livrée ni le prix payé."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents